more from
Secret City Records
We’ve updated our Terms of Use to reflect our new entity name and address. You can review the changes here.
We’ve updated our Terms of Use. You can review the changes here.

L'alchimie des monstres

by Klô Pelgag

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

1.
Laisse-moi me couvrir de toute ta peau
Laisse-moi me recouvrir, laisse-moi me découvrir J'ai voulu inventer la maladie du rodéo Voulu me rendre malade, malade de ta peau Déguise-moi de toi Déguise-moi de toi J’ai volé l'épipen qui mordait ta cuisse J'ai mis l'amour dans tes veines, l'amour dans tes veines Tu m'appelais hypoderme, j'étais ta devise Tu étais dermatologue, mon dermatologue M'épidermer dans tes bras Puis me rhabiller de toi
2.
Je l'ai connue en fièvre vers la fin de sa vie Il lui arrivait de disparaître dans la maladie Mais elle revenait toujours dans sa vie alitée Je l'ai connue en fièvre vers la fin de sa vie Je lui ai fait une tresse dans ses cheveux blonds Qui traînaient partout par terre dans toutes les pièces de la maison Elle m'a dit : « Je veux m'évader, je suis tannée de manger toujours la même chose. » Mais elle revenait toujours dans sa vie alitée Elle est partie, elle est partie, elle est partie, elle est partie Elle est partie, elle est partie, elle est partie, elle est partie Elle est partie, elle est partie, elle est partie, elle est partie Tu portes un nom de fleur qu'on apprend par le coeur J'aime ton souvenir comme le chocolat Tu portes un nom de fleur qu'on apprend par le coeur J'aime ton souvenir comme le chocolat Tu ressembles de plus en plus À quelqu'un que je connais pas Elle est partie, elle est partie, elle est partie, elle est partie Elle est partie, elle est partie, elle est partie, elle est partie Elle est partie comme l'été Avec les nuages, elle est partie en voyage Désorganisé, désorganisé Elle est partie en Leucémie Elle m'a laissé tous ses livres, elle est partie vivre À Chimiothérapie, à Chimiothérapie C'est un nouveau pays
3.
Au clair de la brume, j'ai pris ta photo Comme la nuit brûle ton ombre dans l'eau Offre-moi l'écume de ces jours au port Où les bateaux fument tes cendres au départ J'ai pris la pilule celle qui fait dormir Changé ma cellule en un point de mire D'où je vois les monstres lentement mourir Revenir au monde, les entends-tu dire ? La lune est pleine ! La lune est pleine ! La lune est pleine ! La lune est pleine, elle est remplie de corbeaux Et l'archipel ! et l'archipel ! et l'archipel découpé par mes ciseaux Le jour est noir comme la nuit, je m'oublie, je m'oublie Mange mon coeur et prie Pour que toutes les abeilles sentent mon sang qui gèle Changent ma mort en miel Moi, j'ai cherché le confort des années-lumière J'ai regardé la vie des autres mais à l'envers Et j'ai trouvé la pluie dans le désert : Me réveiller dans le ventre de la mer La lune est pleine ! La lune est pleine ! La lune est pleine ! La lune est pleine, elle est remplie de corbeaux Et l'archipel ! et l'archipel ! et l'archipel découpé par mes ciseaux Je vois la peine, je vois la peine Je vois la peine du secret dans le tombeau Je vois la peine, je vois la peine Je vois la peine dans les pores de ta peau
4.
J'ai croqué ta pomme, ta pomme d'Adam Et depuis je n'ai jamais eu faim de corridors autres que ton corps Ton corps est ceint de fleurons glorieux J'ai pris ton bateau, ton bateau en papier Je n'avais jamais vu la mer avant en bottes d'eau ou même en souliers Je n'avais jamais vu la mort avant J'ai inventé une île, une île à colorier Mais je n'ai rien pour tailler nos crayons comme des rames qui auraient trop ramé Nos couleurs ont fini par s'estomper J'ai cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'l'ai cassé sur ta… Cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'l'ai cassé sur ta… J'ai construit un radeau pas plus grand que nous deux On pourrait réinventer nos couleurs et notre épave ce serait un pavé On s'assoirait dessus pour exister J'ai reçu un coup, un coup de téléphone C'était un appel outre-mer, un coup de toi, c'est un coup de la terre Je l'ai reçu en plein dans la vie J'ai cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'lai cassé sur ta… Cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'l'ai cassé sur ta… Quand tu as pris l'eau, l'au-delà de l'eau Je crois que j'en ai avalé, tu sais le rhume que tu m'avais donné Je l'ai perdu quand tu t'es noyé J'ai hissé ton nom, ton visage, ta douceur Au plus haut des mâts de mon coeur J'ai cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'lai cassé sur ta… Cassé l'aviron, j'l'ai cassé sur ta tête J'l'ai cassé sur ta tête, j'l'ai cassé sur ton coeur
5.
Tunnel 03:19 video
Comme le sang caille au creux de mes peines L'enfer est un lit où reposer mes veines Trouées au hasard, au rythme de mes plaintes J'ai castré le vide, construit le labyrinthe Où est la magie des dents qui blanchissent Quand je bois le jaune des coeurs qui pourrissent ? Moi, je vois ma dose au bout de l'anguille Voyez ma peau pêcher les aiguilles Mon corps est mon corps Mes peines sont mes peines Mes veines sont mes veines Ma mort est ma mort Bouchez le tunnel Bouchez le tunnel Bouchez le tunnel J'ai cassé les miroirs trop tôt dans ma vie Et j'ai broyé le noir trop fort et j'ai mis Tout ça dans ma mémoire, j'ai creusé les trous Tellement profonds que l'on voyait La mort dans mon corps La peine dans mes veines Les veines dans mon corps La mort dans ma mort Bouchez le tunnel Bouchez le tunnel Bouchez le tunnel
6.
Le silence est épouvantail Il fait peur à tes idées Il fait peur à ton jardin Le silence épouvantail Tu as grandi dans un arbre Trop grand pour perdre une feuille Trop petit pour un cercueil C'est un arbre épouvantail On t'a appris que pleurer C'était drôle comme le rire Quand tu ris entre tes rides Une rivière s'étire Le silence est un bruit de moteur Qui réchauffe les idées Qui brûle avant d'arriver Au silence épouvantail Tu as appris à marcher Dans un sentier de sapins Toi, tu marchais sur leur tête Couronnée d'étoiles Le silence aime les souvenirs Qui reviennent passer au présent Le silence n'a pas le temps De me laisser dire que Je veux lire entre les lignes De tes mains qui ont donné Ton sentiment préféré Au silence épouvantail
7.
Le soleil Je reste ici, je peux voyager À bord de mon coup de soleil Un cauchemar qui aime rêver D'une croisière en enfer Le soleil Je reste ici, je peux regarder Les gens qui n'aiment pas le soleil Trop froid l'hiver, trop chaud en été Aucune saison préférée Tu es comme le soleil Tu brûles les gens avec tes yeux en regardant Tu tires sur le sens de la peau à bout portant Les lettres d'amour que tu écris sont pleines de sang Tes mensonges me font vomir Sur nos souvenirs Sur les étoiles que j'ai collées sur le plafond Au-dessus de mon lit, le jour est comme la nuit Où est mon soleil ? Le soleil Je reste ici, je peux imaginer Ce qu'est devenu le soleil Dans quel pays est-il incontinent ? De quel corps l'itinérant ? Tu es comme le soleil
8.
Rayon X 04:11 video
Ton sabre laser sous mon rayon X Fait briller mes cristaux et dans ta chambre noire J'ai découvert ma fluorescence Et le puits de lumière qui brûlait nos peaux Tu expires dans mon éprouvette Comme tu sais me garder en haleine Et ton prix Nobel sous mon microscope Ressemble à une reine qui se téléporte Tu brilles si fort Ça brûle mes yeux Le pompier qui dort Ma rétine en feu Je suis un docteur étrange Difficile de l'avouer J'aime tout ce qui se mange La science est une orange Je prends le pouls de tes ondes Je vais les promener Dans les champs magnétiques Où nous aimons graviter Tu brilles si fort Ça brûle mes yeux Le pompier qui dort Ma rétine en feu Tu as mordu ma langue Crevé mes papilles gustatives Rouillé ma salive Rare est le radium dans la maladie Depuis que nos lits se font la leucémie J'ai couvert tes yeux de mon baume hypnotique Tu vas retrouver Dieu dans ton diagnostic C'est lui qui te fait mal quand il te crache son eau bénite Avec son sabre laser rayon X
9.
Nicaragua 05:25
Tu voulais voir le Nicaragua T'es allé loin dans l'aéroport Tu voulais cracher dans l'océan Mais ton avion a peur des départs Je t'ai cherché dans tous les volcans Ceux qu'on éteignait en se prenant Je suis foutue, ils ne meurent pas Je brûle encore au Nicaragua T'as recollé ton décollage T'as enragé les orages Au Nicaragua, chaque fois Tu fais pleurer les nuages T'as couru vers moi Écrasé l'avion Cassé tes chevilles Puis t'as roulé Dans ta chaise Vers la ville J'ai pris mon élan T'as pris tes jambes à ton cou Y a des espions dans la forêt Des pendules pendus à tes secrets Si tu voyais tout ce que je vois Tu croirais pas au Nicaragua Tu croirais pas au Nicaragua
10.
Taxidermie 03:32
Et la bête est tombée Son ventre s'est déchiré J'ai pris le bon couteau Pour la déshabiller Et c'est ta peau que j'ai Reconnue aussitôt Moi qui te croyais mort Dans l'accident d'auto Les animaux bourrés d'Albert Ornent les murs des hôpitaux Les hôpitaux parés d'Albert Font de sa peau des animaux Et alors j'ai couru Dans le courant des rues J'ai demandé au ciel S'il t'avait vu J'ai pleuré jusqu'à fondre Et mon corps n'était plus Que la rivière À laquelle tu as bu J'ai trouvé l'hôpital Le docteur, la machine Entends ma voix Taxidermise-moi J'ai trouvé l'hôpital Le docteur, la machine Entends ma voix Taxidermise-moi Les animaux bourrés d'Albert Ornent les murs des hôpitaux Les hôpitaux parés d'Albert Font de sa peau des animaux
11.
Mon doigt trace la trajectoire D'un mariage d'oiseaux athées Félici… félici… félicitations Le premier divorce s'est annoncé Contre le carreau d'une fenêtre gelée J'ai cueilli un jonc par terre Et quelques plumes au travers Il est trop… il est trop… il est trop petit pour moi Peut-être que pour toi, ce serait joli Au bout de ton doigt et de ton coeur aussi Tu étais marchand de cigarettes J'te ferai un nid en allumettes C'est pour cette raison que votre bec en jaune Vous fumez le smog à tour de rôle Tu saignes du bec à mes genoux T'as traversé les garde-fous T'as les pattes pleines d'ampoules Éclaire-moi qu'j'te débarbouille Parce que l'écho de tes rires est aérien Je sens que les cris ne sont pas bien loin Je vois ta rouge gorge qui implose De n'avoir pas pu lancer ton bouquet de roses Ta carcasse est mise à nu Dans la cuisine où nous nous sommes connus Toi, plongeant vers moi, moi, plongeant vers toi Soufflant sur des plaies qui ne guérissent pas
12.
Le tronc 04:24
Depuis que je plie mes jambes dans les deux sens Je n'ai plus de jambes Depuis que je mets le feu à chez moi Je n'ai plus de maison Depuis que je me rase les cheveux à tous les jours Je suis chauve Depuis que je me suis crevé les yeux Je ne vois plus Je suis infirme Je m'infirme Je suis infirme Je m'infirme Depuis que je me penche à l'envers Je n'ai plus de dos Depuis que je me lave avec de l'essence Je n'ai plus de peau Depuis que je me suis édentée Je ne souris plus Depuis que j'ai donné ma langue au chat Je ne dis plus Que je suis infirme Que je m'infirme Que je suis infirme Que je m'infirme
13.
Ris quand c'est drôle Et puis pleure quand ce l'est moins Dors quand tu es fatiguée Marche pour aller plus loin Et puis cours pour arriver Arrête-toi quand tu es fatiguée C'est la neige qui tombe sans se faire mal Et toi tu tombes à en surprendre les étoiles C'est le temps que tu amènes avec toi quand tu gèles Et que ton âme part en voyage Et puis les questions se posent sur le toit Personne y répond, personne y répond Et puis les questions se posent sur le toit Personne y répond, personne y répond Moi, j'aimerais t'écouter J'aimerais te croire quand tu me dis que tu vas bien Mais je te vois quand tu fermes les yeux Tu as peur du noir mais c'est plus fort que toi Tes veines ruissellent de douleur Et tes yeux sondent la noirceur Je te vois marcher dans les airs Tu as froid comme ton hiver Et tes pas qui s'entremêlent Et ta voix que l'on perd Et puis les questions qui se posent sur le toit Personne y répond, personne y répond Et puis les questions qui se posent sur le toit Personne y répond, personne y répond

about

***Dû à la pandémie mondiale qui sévit actuellement, nous ne sommes pas en mesure d'estimer le temps de livraison de votre commande. Toutes nos excuses***

L'Alchimie des Monstres-
DISPONIBLE AU CANADA, EN FRANCE, SUISSE ET BELGIQUE.

credits

released September 24, 2013

Réalisation, prise de son et mixage : Sylvain Deschamps
Assistance à la réalisation : Chloé Pelgag
Matriçage : Vincent Cardinal, Studio Plasma
Visuel : Stacey Rozich
Visage : Guim Tio

Enregistré entre juin 2012 et juin 2013 à la chapelle du Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, au Studio du deuxième, au Studio CME, au Studio Masterküt, dans le salon chez Chloé et à la maison d'été des Pelgag.

Produit par Chloé Pelgag

license

all rights reserved

tags

about

Klô Pelgag Montréal, Québec

Quand Klô Pelgag chante, les images s’animent. Et quand elle joue, l’air se colore. Alors que les yeux s’en éprennent et que les cœurs se braquent vers son luxuriant univers de piano, de cordes et de voix, elle s’efforce à faire de ses chansons un paysage pour les aveugles. ... more

contact / help

Contact Klô Pelgag

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account

If you like Klô Pelgag, you may also like: